Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Des conseils pour investir en bourse!

    De nos jours, et surtout en l'état actuel des choses, les marchés financiers sont en période de frilosité. Les cours sur les places financières de toute la planète montrent des signaux qui indiquent que le risque est donc bien plus grand qu'en temps normal.

    Investir en bourse devient donc l'affaire de personnes initiées, conscientes du risque qu'elles prennent en jonglant avec les lois de la finance. Voici quelques conseils pour que vous aussi, vous arriviez à tirer votre épingle du jeu!

    La première chose qu'il faut admettre, c'est que lorsqu'on investit en bourse de nos jours, il faut accepter une certaine quantité de risque. Nous allons donc rappeler les règles basiques qui font et régissent les marchés.

    Tout d'abord, lorsque vous effectuez des placements, vous ne devez placer que de l'argent qui est immobilisé. Investir son épargne permet de pouvoir "laisser passer l'orage" si nécessaire. En effet, si le cours de l'un de vos titres se retrouve au plus bas, le seul moyen de le voir remonter, c'est de conserver vos titres jusqu'à l'éventuelle reprise. Vendre ses actions pour récupérer son argent à ce moment là serait la plus mauvaise des options.

    La diversification est une règle d'or en bourse.

    C'est le moyen le plus simple pour limiter le risque. Diversifiez vos placements tant sur le plan géographique, qu'au niveau du secteur d'activité, car cela limitera l'impact en cas de problèmes qui interviendraient dans un secteur ou une localisation donnée. Cependant, une trop grande dispersion n'est pas préconisée.

    Si vous voulez réduire l'impact des taxes et autres frais de gestion et de transaction, investissez au moins 5000 de chaque titre. Sinon, essayez les Sicav! Ce sont des fonds de placements sûrs, qui limitent très fortement les risques et les frais, mais en revanche, les pourcentages de gains sont plus faibles.

    Le meilleur des conseils pour investir en bourse, c'est de savoir acheter et vendre au bon moment. La règle d'or : vous n'avez rien perdu, tant que vous n'avez rien vendu. Alors évitez de céder à la panique, car investir en bourse, c'est placer sur le long terme.

    Ces quelques conseils pour investir en bourse, sont la base des marchés financiers. Il y a derrière tout cela une mécanique bien plus complexe, nous tenterons de vous la décortiquer progressivement.

  • Achat d'or: regain d'intérêt alors que le métal a atteint son plus haut niveau en 6 mois.

     

    achat or.jpg



    Est-il rentable d’investir dans l'or? 

    Non, car l'or ne produit pas d’intérêt s’énerve vente-achat-or.org, un site recensant les acheteurs français d'or, Certes, il permet de diversifier ses placements dans un portefeuille mais il n'est pas rémunérateur comme le sont d'autres produits financiers comme par exemple une assurance vie. De plus, conserver une partie de son patrimoine n'est pas gratuit, a moins d'investir dans un coffre fort chez soi il faut compter environ  2% par an de frais de garde.

    Quant à la vende d'or, elle est lourdement taxée, avec  une taxe  forfaitaire de 12 %  sur la valeur totale du bien vendu ou ou une fiscalité  d'environ 30% sur la plus-value réalisée.

    Comment acheter de l'or en respectant la loi?

    american eagle.jpgLe régime fiscal concernant l’achat et la vente d’or semble parfaitement ignoré par la plupart.  Persuadés de l’effondrement prochain des principales devises, nombreuses sont les personnes qui ont  décider d'acheter quelques eagle américains ou des souverains britanniques, les pièces d'or mondialement reconnues. Un engouement qui est mondial. D'ailleurs, les plus gros acheteurs d'or  ne sont pas les particuliers. Se sont les et les gouvernements et leurs banques centrales qui accumulent de l'or, après avoir été vendeuses d'or durant des décennies.


    Doit-on déclarer l’achat d’or ?

    Rien a faire de ce coté si vous achetez de l'or (monnaies et lingots d’or) sauf si vous êtes assujetti à l’ISF. Dans ce cas, vous devez déclarez vos achats d’or

    Doit-on déclarer la vente d’or.

    Si votre résidence fiscale est située en France, vous pouvez choisir entre l’imposition suivant le taux des plus-values mobilières ou celui de la taxe forfaitaire.
    Si votre résidence est située hors de France vous devrez vous conformer aux règles du pays de résidence. Certains pays n'appliquent pas de taxes, comme la Belgique, la Suisse ou  Singapour.

    Si votre or est stocké en dehors de l’Union Européenne (La plupart des Webs de vente d'or en ligne proposent des solutions de stockage en Suisse, à New York ou au Canada) l'unique option  fiscale est celle des plus values mobilière, soit un taux de 34,5% sur plus values réalisée avec un abattement de 5% par an à partir de la troisième année de détention.



    Peut ton traverser les frontières avec de l'or?

    Peut'on sortir de France avec le coffre de la voiture rempli de pièces d'or? Sur le site des douanes (sur l'obligation de déclaration) on peut lire ceci:


    les lingots d’or et les pièces d’or ayant une valeur de cotation sur les marchés financiers, uniquement lorsque le transfert physique s’effectue depuis ou vers un pays de l’Union européenne.


    A priori il est légal de transporter son or avec soi, sauf évidemment si les douaniers ont un soupçon d’évasion fiscal.... les douanes ne procurant aucune liste des pièces d’or ayant cours légal en  elles peuvent donc saisir n’importe lesquelles.

    Les lingots et pièces qui n’ont pas cours ne sont pas considéré comme de l'or d'investissement et donc font l’objet d'une déclaration de TVA  lors du passage de la frontière française. Certes, légalement, et en théorie, vous devriez pouvoir voyager avec de l'or sans devoir être inquiété. Mains malheureusement les temps ont changé, et pèsera sur vous un fort soupçon d’évasion fiscale, surtout si vous faits "prendre" sur la frontières entre la Suisse ou la Belgique.

  • Crise financière : qu'est-ce qu'un subprime?

    La crise des subprimes a été à l'origine de la plus violente crise financière depuis le krach boursier de 1929. Pour vous permettre d'y voir plus clair dans cet imbroglio, nous avons jugé utile de vous donner les véritables raisons de cette crise, à savoir les subprimes. Ces crédits hypothécaires à taux variables ont été accordés à une clientèle peu solvable aux États-Unis.

    subprime.jpg



    La traduction littérale du terme "subprime" est d'ailleurs très parlante puisqu'elle signifie prêt à haut risque. En clair, les banques américaines ont prêté de l'argent à des ménages qui n'avaient que très peu de moyens. Lancés en 2002, les subprimes étaient destinés à relancer l'économie des États-Unis. En 4 ans, une sorte de bulle financière immobilière s'est créée, prête à imploser. C'est ce qui se passa en 2006.

    A la fin de l'année, les biens immobiliers avaient perdu énormément sur leur valeur d'achat initial.

    Toutefois, comme ils étaient acquis à l'aide de ces prêts à haut risque, les taux d'intérêt du crédit se sont littéralement envolés : les banques ont été obligées de saisir de nombreux logements acquis avec ces subprimes. Mais ces banques, ou entreprises de prêts hypothécaires, ont également perdu de l'argent sur l'argent qu'ils avaient placé à l'origine. En effet, les biens immobiliers ne valaient-ils pas moins chers qu'à leur achat?

    C'est cet engrenage qui causé la perte de contrôle du monde de l'industrie du crédit puis la crise financière que l'on traverse actuellement. En effet, les banques et les assurances avaient fortement investi dans ce système de subprimes. Comme les investisseurs n'avaient plus confiance dans les banques, ces dernières se sont retrouvés avec un manque de liquidité sans précédent et ne peuvent plus assumer leur bon fonctionnement. Toutes les banques étant dans le même cas, elles ne pouvaient plus s'emprunter de l'argent entre-elles pour pouvoir combler les trous, comme il était coutume jusqu'alors.

    La crise financière est donc née de l'explosion d'une bulle spéculative. Pour l'instant, aucun krach boursier n'est à déplorer. Toutefois, il faut garder à l'esprit que nous n'avons traversé qu'une partie de ladite crise... Sa fin est impossible à prévoir