Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Les 3 étapes indispensables d’une journée de trading réussie

    Poursuivons notre chemin du “Less is more”, en essayant de trader le plus simplement du monde.

    Comment planifier et estimer le potentiel de succès de sa journée? Imaginons une tendance haussière (pour une tendance baissière, on prendra exactement l’inverse).

    trading-reussi.png



    1- Recasser le cours d’ouverture du jour à la hausse



    On remarque que sur une tendance haussière,  le cours va toujours avoir tendance à former une mèche basse sur la bougie (cercles noirs). Donc on sait que statistiquement, il y a un maximum de chances pour que le cours rechute en dessous de l’ouverture, puis la recasse à la hausse pour reprendre sa tendance hausière. C’est donc au moment de la recassure par le haut de cours d’ouverture que l’on va entrer. On va éviter d’entrer dès l’ouverture car on sait que le cours a 80% de chances de partir à la baisse ensuite. Soit, on sait qu’il a de fortes chances de repartir à la hausse, mais qu’en est-il si en fait, la tendance est en train de se retourner?


    2- Casser la clôture de la veille



    La clôture de la veille est importante. Dans le sens où si l’on clôt aujourd’hui au dessus de celle-ci, on met un peu plus de chances du coté de la tendance, encore faut-il que le cours en rechute pas. Mais la clôture de la veille peut jouer comme support à présent.


    3- Casser le plus haut de la veille


    Ce point est une confirmation de la tendance en cours. En effet, casser le plus haut de la veille veut dire qu’on rentre dans un nouveau territoire de prix, et qu’à priori, on a très peu de chances de repartir à la baisse. On est dans une logique de Dow, avec des plus hauts plus hauts que les précédents. Psychologiquement, c’est le point le plus important.

    Il est clair que plus on avance dans ces confirmations, plus notre scénario a de chances de se réaliser. Recassure de l’ouverture, on initie notre scénario. Cassure de la clôture de la veille, c’est un bon point. Enfin, cassure du plus haut de la veille, on a un maximum de chances de notre coté, et 3 points de support pour nous sécuriser. Certains point peuvent être validés simultanément.

    Ces 3 points suffiraient à eux seuls pour trader de manière ultra simple et fiable. Également, des échecs sur ces points doivent vous alerter et déclencher selon le cas une action. Par exemple, un échec de cassure de la clôture de la veille puis une retest du cours d’ouverture devraient vous alerter et vous induire à sortir rapidement…

  • Les 10 Meilleurs Conseils pour Apprendre la Bourse

    Les règles de survie essentielles pour éviter de sombrer et faire de votre expérience en bourse un succès.



    1- Toujours utiliser de l’argent dont on aura jamais besoin

    Il ne faut pas oublier que l’argent que vous utilisez en bourse, vous pouvez potentiellement le perdre. Pensez à ceux qui ont acheter des titres Natixis à 19,55 euros et qui les ont vu toucher les 0,76 euros…

    2- Commencer par des produits simples, sans effet de levier

    En effet, nombreux sont ceux qui ont voulu aller trop vite, et qui ont utilisé très rapidement des produits compliqués, à fort effet de levier et qui ont tout perdu en un claquement de doigts. Commencez donc par des actions, avec des volatilités moyennes, ne tentez pas le diable.

    3- Comparer les plus hauts/plus bas de chaque jour

    Pour savoir si oui ou non, vous êtes dans le bon sens, comparez chaque jour les plus hauts et plus bas par rapport au jour précédent. Si on casse le plus bas de la veille, la tendance est à la baisse, si on casse le plus haut de la veille, la tendance est à la hausse. Veillez donc à être dans le bon sens!


    4- Confirmer avec un graph weekly

    Sur le graph précédent, une bougie représente un jour. Pour confirmer la tendance, utilisez également un graph weekly (où une bougie représente une semaine) pour vérifier que les 2 graphs vont bien dans le même sens. La tendance courte (quotidienne) doit être dans le sens de la tendance longue (la semaine). Voici le graph weekly correspondant au graph précédent.

    weekly.png

    weekly

    5- Toujours suivre la tendance, penser “Keep on Trading”

    On a toujours tendance à imaginer ce qui nous arrange. Aussi, afin de bien voir les mouvements en cours, haussiers ou baissiers, vous pouvez utiliser le Keep On Trading, un indicateur dont on a déjà parlé ici.

    Il est relativement simple. Si le cours du jour casse par le bas la moyenne des 2 derniers plus bas (hier et avant-hier), alors je joue la baisse. Si le cours du jour casse par le haut la moyenne des 2 derniers plus hauts, alors je joue la hausse. Si cette cassure n’est plus vraie à la clôture, alors je sors. Si j’ai pris une bonne entrée, alors je reste sur le titre tant que la tendance est bonne.

    Visuellement, cet indicateur donne un précieux avantage sur notre imaginaire!

    keep-on-trading

    6- Ne jamais anticiper un rebond

    Beaucoup pensent que si un titre a beaucoup baissé, il va forcément rebondir. Pas forcément. Pensez à Eurodisney, Natixis (évoqué  dans le No 1), etc…

    Plutôt que de rentrer lorsqu’on pense que le titre se retournera, il vaut mieux attendre que la tendance se confirme. Ensuite, il arrivera tôt ou tard un repli de quelques jours. Lorsque le cours recassera à la hausse la moyenne des 2 derniers plus hauts, alors nous profiterons d’une entrée sécurisée pour prendre des titres.

    Une des plus grosses perversions de l’esprit nous dira d’une petite voix: “mais regarde toute la hausse que tu n’as pas prise”. Alors que la logique dirait: “tu as bien fait, tu as choisis une entrée sécurisée”.

    On aurait pu rentrer mi-février, mais on ne savait pas si le retournement allait être véritable. On peut toujours… après coup. C’est facile de le dire une fois qu’on a vu l’avenir!

    7- Ne jamais rester scotché à un titre

    Une des grosses erreur est de rester scotché à un titre alors que les pertes s’accumulent. On devrait se séparer sans conteste d’un titre qui part dans le mauvais sens dès le jour de notre entrée. Non, l’espoir ne fait pas vivre. Ce sont les gains qui nous font vivre… Comme on dit, il vaut mieux se couper un doigt pendant qu’il est encore temps, plutôt q’un bras si on le fait plus tard.

    8- Mettre un stoploss automatique

    L’esprit a toujours tendance a modifier la réalité et a vouloir que celle-ci s’arrange. Il est comme un élastique. On tire un petit peu, puis encore un petit peu, et ainsi de suite. Et on s’aperçoit que notre perte est énorme! Aussi pour être sûr de respecter ce que l’on s’est dit mentalement à la prise de décision, nous nous devons de mettre dès que l’on rentre sur un titre un Stoploss automatique, pour que ce soit la machine qui sorte lorsque notre seuil de perte maxi a été touché. Car notre cerveau est mou, on le sait, et tolérera toujours plus, jusqu’à qu’on s’aperçoive que finalement, on a déjà perdu 30% de notre capital…

    9- Prises de bénéfices partielles


    Vous êtes entrée sur un titre et il part dans le bon sens? Très bien. Mais là, il semble peiner à avancer plus loin et vous ne savez que faire? Quand il y a un doute sur la continuité de la tendance, n’hésitez pas à vendre une partie de vos titres pour préserver ce gain déjà acquis! Si le cours poursuit sa hausse, vous serez encore en selle avec quelques titres pour profiter de cette nouvelle hausse. Si le titre s’effondre brutalement, cela vous aura évité de perdre l’intégralité des gains que vous aviez accumulés, qui de temps en temps même auraient pu se transformer en perte!

    10- Laisser courir les gains

    La tendance se poursuit, vous pensez avoir déjà fait une belle perf et il n’y a pourtant aucun signe de retournement ou de faiblesse? Ne sortez pas alors que vous êtes en si bon chemin, accompagnez la tendance!